Actualités

[DISTINCTION] Guillaume Caumon lauréat de l’Académie des sciences pour le prix Michel Gouilloud Schlumberger.

Resized_20191015_171522Guillaume CAUMON – Professeur à l’École Nationale Supérieure de Géologie et Responsable de l’équipe Géologie numérique et intégrative – RING – du laboratoire GeoRessources (Université de Lorraine et CNRS) est le lauréat 2019 du prix Michel Gouilloud Schlumberger de l’Académie des Sciences.

Le prix Gouilloud Schlumberger récompense un jeune chercheur ou ingénieur, âgé de moins de 45 ans, pour une découverte significative dans le domaine des sciences de l’univers.

Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Géologie en 1999, Guillaume Caumon poursuit ses études par une thèse portant sur « la représentation, la modification et la visualisation de modèles volumiques pour les géosciences » qu’il soutient en 2003 au sein du Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG). Après un postdoc à Stanford, il devient Maitre de conférences puis professeur des universités à l’ENSG et au laboratoire GeoRessources (UL/CNRS). Il est professeur invité à Colorado School of Mines en 2015. Directeur de l’équipe de recherche RING (géologie numérique et intégrative), Guillaume Caumon réalise ses travaux de recherche sur les incertitudes et leur réduction par la modélisation en 3 dimensions des formations géologiques du sous-sol à l’aide de « geomodèles ».

Sans titre
Modèle des couches géologiques du bassin de la Popa construit à partir de données de télédétection (Caumon et al, IEEE Trans. Geosci Remot. Sens., 2013)

Ces géomodèles participent à la compréhension des phénomènes physiques se déroulant dans le sous-sol de notre planète, comme par exemple les écoulements de fluides (pétrole, gaz, eau) ou encore la propagation des ondes sismiques.

Ce domaine de recherche a des implications fortes pour les industries des ressources énergétiques ainsi que dans les autres domaines de la géologie fondamentale et appliquée. Guillaume Caumon et l’équipe RING produisent d’ailleurs des logiciels qu’ils mettent à disposition des partenaires du Consortium RING géré par l’ASGA (140 universités et 15 entreprises internationales).

guillaume_caumon_copyright_simon_cassanas