Actualités

L’entreprise Schlumberger, partenaire et actrice de la formation des élèves-ingénieurs de l’ENSG

2
(de gauche à à droite) Pierre Mutzenhardt, président de l’université de Lorraine, Jean-Marc Montel, directeur de l’ENSG et Olivier Peyret, vice-président de Schlumberger

La signature de la convention actant la le renouvellement de donation de huit logiciels de l’entreprise Schlumberger à l’université de Lorraine a officiellement été signée jeudi 30 novembre au sein de l’ENSG.

Ces huit logiciels (Eclipse, Petrel, Techlog, Petromod…), d’une valeur commerciale de 21 millions de dollars, sont mis à disposition gracieusement par Schlumberger pour la formation et la recherche au sein de l’ENSG, des Mines Nancy et du laboratoire LEMTA.

Utilisés par les étudiants de l’ENSG dans leur formation en géologie numérique, en ingénierie des réservoirs et en géosciences pétrolières, la maîtrise de ces logiciels leurs permet d’acquérir des compétences recherchées dans le monde industriel, leurs offrant ainsi des atouts pour une bonne insertion dans la vie active. Ils sont ainsi formés grâce à Schlumberger aux outils à la pointe de la technologie.

A l’occasion de cette signature, Pierre Mutzenhardt, président de l’université de Lorraine, et Olivier Peyret, vice-président de Schlumberger et président du conseil d’École de l’ENSG, ont rappelé la nécessité pour le monde académique et le monde industriel de tisser des liens étroits, de créer des interfaces et développer des synergies au service du développement économique des territoires. Ils ont par ailleurs évoqué les défis scientifiques et stratégiques posés aux industriels et aux chercheurs et en particulier ceux liés au traitement et à l’analyse des données révolutionnés par le big data.

Lire la suite « L’entreprise Schlumberger, partenaire et actrice de la formation des élèves-ingénieurs de l’ENSG »

Publicités
Actualités

L’ENSG signe un nouvel nouvel accord de coopération avec l’Université Libanaise.

Logo_LUSi l’ENSG accueille déjà depuis quelques années d’excellents étudiants libanais au sein de son cursus ingénieur, cet accord de coopération signé courant novembre est la concrétisation et la reconnaissance de la formation libanaise en géosciences. C’est aussi une première étape pour aller plus loin et mettre en place des échanges scientifiques entre les deux institutions et construire un master ERASMUS+ avec d’autres partenaires européens (Allemagne, Chypre).

Par ailleurs, l’ENSG et l’Université Libanaise travaillent ensemble sur la mise en place à Beyrouth d’une formation universitaire en géosciences qui puisse rayonner au Moyen-Orient.

 

Actualités

Inauguration du Pôle de Compétences en Environnement Souterrain (PoCES) – 8 novembre 2017

Le GIP Objectif Meuse, Mines Nancy et l’Ecole nationale supérieure de Géologie de Nancy (ENSG) ont inauguré le Pôle de Compétences en Environnement Souterrain, le mercredi 8 novembre 2017 à Ecurey (55).

Projet ambitieux, le Pôle de Compétences en Environnement Souterrain (PoCES) est préfiguré dès la fin des années 90 dans le cadre de la réflexion portée par Mines Nancy et l’ENSG sur l’utilisation à des fins de recherche et de formation des ouvrages du laboratoire souterrain de Meuse/Haute Marne.  A compter de 2010, le GIP Objectif Meuse reprend ces travaux qui aboutissent aujourd’hui au lancement du PoCES, centre de formations continues spécifiques unique en France et en Europe.

Le PoCES a pour ambition de proposer aux entreprises intervenant en milieu souterrain des formations dédiées et adaptées, et de devenir au fil de son développement un centre d’échanges, de veille et de développement des connaissances et des savoir-faire pratiques en environnement souterrain.  lire la suite

PoCES
Inauguration en présence des différents acteurs du PoCES, de gauche à droite : Jean-Marc Montel, Directeur de l’Ecole nationale supérieure de Géologie de Nancy, David Mozoyer, Directeur de l’Andra – Centre de Meuse/Haute Marne, François Rousseau, Directeur général de Mines Nancy, Claude Leonard, Président du GIP Objectif Meuse, Mélanie Varnusson, Directeur du GIP Objectif Meuse et Stéphane Martin, Président de la communauté de communes du Val d’Ornois