Actualités

Judith Sausse, future directrice de l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie

judith_sausseLe conseil d’Ecole de l’ENSG a choisi, ce vendredi 15 juin, de proposer au Ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation, la nomination de Judith Sausse au poste de directrice de l’ENSG.
Judith Sausse prendra ses fonctions le 1er octobre après sa nomination par arrêté au bulletin officiel du ministère. Elle succède à Jean-Marc Montel qui a dirigé l’Ecole pendant 10 ans.

 Après avoir soutenu sa thèse de doctorat (1998), Judith Sausse débute sa carrière en 2000 comme Maître de conférences à la faculté des sciences et technologies de l’université de Nancy 1. Réalisant alors ses activités de recherche au sein du Laboratoire Etudes des Systèmes Hydrothermaux, elle obtient son habilitation à diriger des recherches en 2009.

A partir de 2011, Judith Sausse décide d’occuper des fonctions de direction et dirige pendant 6 ans la formation ingénieur civil des mines à Mines Nancy (2011-2017).

En 2013, elle accède au titre de Professeur des universités au sein de Mines Nancy et poursuit ses activités de recherches au laboratoire GeoRessources sur les thématiques de la géophysique et pétrophysique des réservoirs fracturés, en particulier en géothermie profonde, en analyse de données et géomodélisation 3D.

_MG_4698« L’École Nationale Supérieure de Géologie est une école centenaire qui a toujours préservé un lien fort, direct et nécessaire entre les missions de formation de l’école et l’excellence académique de ses enseignants-chercheurs. Marcel Roubault, minéralogiste de renom, membre de l’Académie des Sciences et directeur historique, qui accompagne l’école de 1938 à 1971, initie ce lien et laisse derrière lui une école moderne qui a su s’ouvrir aux partenaires académiques et professionnels. Il structure les laboratoires géosciences, qu’il a contribué à développer, assurant une visibilité claire, qui perdure, et de renom, de la place nancéenne dans le domaine des géosciences que cela soit pour la formation et pour la recherche. Entrer dans l’école, rue du Doyen Marcel Roubault, et parcourir son bâtiment, sa rue, ses couloirs ponctués de vitrines de collection de roches et minéraux, s’arrêter devant une plaque commémorative qui rend hommage à son fondateur en 1908, René Nicklès, ingénieur des Mines de Paris et professeur de géologie à l’Université de Nancy, c’est l’opportunité de porter un regard humble mais fier sur l’histoire riche et pérenne des géosciences nancéennes. Ma prochaine nomination au poste de directrice de L’École Nationale Supérieure de Géologie est donc une chance pour moi, aujourd’hui, de partager un peu de cette histoire. » Judith Sausse
Publicités
Actualités

L’ENSG recrute un infographiste webmaster

1L’ENSG recrute un graphiste webmaster pour son service communication.

Missions 

  • Création graphique de supports de communication (plaquettes, flyers, affiches et de prints divers)
  • Réalisation et administration de sites web

Savoir-faire

  • Maîtrise des logiciels professionnels de création graphique (suite adobe)
  • Maîtrise de langages de programmation web (css, html, typo 3)
  • Connaissance des règles de droits d’auteur et de droits à l’image
  • Connaissance des règles de sécurité informatique
  • Capacité à organiser son activité de manière autonome

Prise de poste le 1er septembre 2018.
CV et lettre de motivation à faire parvenir à ensg-communication@univ-lorraine.fr

Actualités

[En images] Les élèves de 1ère année en écoles de terrain pour se former à la cartographie

Les élèves de 1ère année se trouvent actuellement en « écoles de terrain de cartographie » (dans les Baronnies, les Hautes Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence ou les Corbières) pour mettre en pratique les enseignements théoriques abordés en cours, appréhender la géologie de manière pragmatique et acquérir de nouvelles compétences propres au travail de terrain. Pendant 3 semaines, par groupes de 3 ou 4, ils évoluent sur un secteur géographique qu’il leur a été attribué et y observent, décrivent et analysent les roches ; situent dans la lithostratigraphie les formations rencontrées ; mesurent et distinguent les déformations observées (superficielles, tectoniques et leurs phases successives).
Les informations collectées retranscrites sur leurs minutes et dans leurs carnets de terrain seront ensuite synthétisées et restituées par chaque groupe, qui devra produire une carte géologique de son secteur accompagnée d’un rapport écrit.
Dans un second temps, les élèves construiront à partir de leurs données, un modèle 3D à l’aide d’un géomodeleur.

Enseignements structurants de la formation ENSG, les écoles de terrain permettent aux élèves d’acquérir des compétences essentielles au métier d’ingénieur géologue (savoir observer, décrire, mesurer, analyser, être attentif à son environnement, raisonner à différentes échelles de temps et d’espace…) ainsi qu’une originalité de raisonnement propre aux ingénieurs formés par les géosciences.
Au delà des acquis scientifiques, ces semaines de terrain sont une réelle expérience de vie durant laquelle les élèves apprennent à vivre ensemble, à travailler en groupe, à s’adapter à leur environnement, à s’organiser et être rigoureux et assimilent ainsi des compétences sociales et organisationnelles qu’ils pourront valoriser dans leur vie active.

[En images dans les Baronnies]